Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau et milieux aquatiques

Poissons migrateurs : le plan de gestion 2022-2027 approuvé

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 février 2022

Le plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI) du bassin Seine-Normandie pour la période 2022-2027 a été arrêté par le préfet coordonnateur du bassin Seine-Normandie le 20 décembre 2021.

Les poissons migrateurs amphihalins, tels que le saumon atlantique, vivent alternativement entre les milieux marins et les eaux douces au cours de leur cycle de vie. Ils font l’objet d’une attention particulière en raison de leur place dans les écosystèmes. De par leurs exigences écologiques, la présence de ces espèces dans les cours d’eau constitue un bon indicateur de la qualité des milieux aquatiques. Les grands migrateurs sont également des ressources importantes pour la pêche professionnelle et de loisir. Ils ont aussi une valeur importante pour les territoires, en termes de tourisme halieutique et d’éducation à l’environnement.

Grande alose, anguille européenne … la liste des espèce en danger

La situation de la plupart de ces espèces migratrices est préoccupante, notamment en raison des diverses pressions anthropiques. En France, la grande alose et l’anguille européenne sont ainsi en danger critique d’extinction et la lamproie marine est en danger d’extinction.

La lamproie fluviatile, le saumon atlantique et l’alose feinte sont également inscrits sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) des espèces menacées en France.

Afin de définir une stratégie de gestion adaptée et concertée des poissons migrateurs amphihalins, le code de l’environnement (article R. 436-45) prévoit la réalisation tous les 6 ans de plans de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI). Établi à l’échelle du bassin versant, le PLAGEPOMI fournit le cadre aux mesures nécessaires à la pérennité des espèces migratrices et à leur exploitation. Il encadre notamment la pêche dans les départements du bassin et émet des prescriptions particulières concernant la protection et la restauration des habitats, le rétablissement de la libre circulation, le suivi des populations et la communication autour de ces actions.

Sur le bassin Seine-Normandie, le plan de gestion pour la période 2022-2027 a été validé par le comité de gestion des poissons migrateurs (COGEPOMI) du bassin Seine-Normandie lors de sa séance plénière du 07 décembre 2021. Il a ensuite été arrêté le 20 décembre 2021 par le préfet coordonnateur de bassin.

Le PLAGEPOMI 2022-2027 s’inscrit dans la continuité des cinq plans précédents mis en œuvre sur le bassin, dont il entend poursuivre et intensifier l’action.


Télécharger :