Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

Zone à faible émission : le 1er juillet dans la métropole du Grand Paris

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 novembre 2018

Le Conseil de la Métropole du Grand Paris, réuni lundi 12 novembre 2018, a adopté le projet de mise en place d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine qui interdira les véhicules polluants disposant des pastilles Crit’Air 5 et non classés à l’intérieur du périmètre de l’A86 à partir du 1er juillet 2019.
Il s’agit de l’une des mesures les plus efficaces pour lutter contre la pollution de l’air et pour, à terme, mieux respirer et mieux vivre au sein de la Métropole.

79 communes concernées

La ZFE métropolitaine concernera 79 communes et s’appliquera, à compter de juillet 2019, aux véhicules Crit’Air 5 et non classés, quelle que soit leur motorisation (diesel ou essence). Pour les particuliers, cela correspond à un total de 118 000 véhicules immatriculés soit moins de 1% de l’ensemble du parc roulant.

Un effet bénéfique sur la santé

Cette action a un effet bénéfique sur la santé de 5,6 millions d’habitants et répond à une urgence à la fois sanitaire (5 000 décès prématurés par an sur le territoire de la Métropole), climatique (dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - GIEC) et juridique (loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et les directives européennes sur la qualité de l’air).

Pour en savoir plus sur la qualité de l’air en Ile-de-France : http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/qualite-de-l-air-r327.html

Des aides pour changer de véhicule

Le Président de la Métropole a pris à cet effet l’engagement de constituer en lien avec l’Etat, la Ville de Paris et la Région, un guichet unique des aides, déjà attribuées par ces différentes institutions. L’aide de la Métropole est déjà cumulable avec la prime à la conversion de l’Etat et le bonus écologique. « Métropole roule propre ! » est un dispositif d’aide allant de 3000€ à 5000€, selon les revenus du ménage, destiné aux particuliers métropolitains qui souhaitent remplacer leur véhicule Crit’Air 5 ou non classé, quel que soit le type de motorisation, par un véhicule non polluant.