Logo préfècture région
DRIEE   Ile-de-France
Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie
 

Les nappes souterraines

Nappe des calcaires de BrieUne nappe souterraine est une masse d’eau contenue dans les interstices ou fissures du sous-sol, appelée également « aquifère ». On distingue deux types de nappes : libres (ou phréatiques) et captives, ces dernières étant piégées par des formations géologiques imperméables. Le niveau des nappes peut varier en fonction des infiltrations et des prélèvements d’eau : les nappes situées le plus en surface sont approvisionnées directement par la pluie, alors que les nappes captives sont alimentées par les affleurements et par les drainances depuis les aquifères sus et sous-jacents.

Les nappes d’eau souterraine ont pour rôle naturel le soutien d’étiage des cours d’eau et des zones humides. Utilisées pour de nombreux usages, dont l’alimentation en eau potable, leur qualité et leur quantité font l’objet d’un suivi particulier.

Cette rubrique présente les eaux souterraines ainsi que leur gestion quantitative dans le contexte du bassin sédimentaire parisien, avec un focus particulier sur l’Ile-de-France.

 
 
Eau souterraine et région Ile-de-France
L’Ile-de-France présente un certain nombre de couches perméables, dites aquifères, séparées localement par des couches semi-perméables. Chaque aquifère comporte une nappe d’eau souterraine spécifique.
 
La gestion quantitative des eaux souterraines
L’état quantitatif d’une eau souterraine est considéré comme bon lorsque les prélèvements ne dépassent pas la capacité de renouvellement de la ressource disponible, et lorsque l’alimentation en eau des milieux aquatiques en surface et des zones humides directement dépendantes est assurée.
 
Etudes et autres outils d’information
Retrouvez les résultats d’études, guides et liens utiles en matière d’eaux souterraines.