Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Risques et nuisances
 

La stratégie de gestion du risque inondation de la Métropole francilienne

Lors d’une crue majeure (équivalente à la crue historique de 1910), plus de 5 millions d’habitants de la Métropole francilienne seraient touchés directement ou indirectement (par les dysfonctionnements de réseaux). Les dommages directs et indirects pourraient atteindre jusque 30 milliards d’euros. Ce territoire est ainsi reconnu à risque important d’inondation au niveau européen et national.
Une stratégie locale de gestion du risque inondation (SLGRI) a été élaborée pour la période 2016-2022 pour réduire les conséquences dommageables des inondations pour la Métropole francilienne. Elle a permis de créer une instance de dialogue pour les parties prenantes de la gestion du risque inondation du territoire, sous le pilotage du Préfet de la Région d’Île-de-France et du Préfet de Police de Paris. La stratégie définit les grands objectifs pour les 6 ans à venir et notamment :
• améliorer les connaissances sur les aléas (par exemple, avec la conception d’un nouveau modèle hydraulique pour affiner la cartographie des zones inondées) ;
• réduire l’aléa en agissant localement (par exemple, avec la modernisation de la vanne dans le secteur de Joinville-le-Pont) ;
• développer la culture du risque (un groupe de travail dédié à la sensibilisation vise à partager les expériences et outils développés par les différents acteurs) ;
• se préparer et gérer la crise ;
• faciliter le retour à la normale.

Pour plus d’information, consultez la synthèse de la SLGRI (format pdf - 2.4 Mo - 19/10/2017) (approuvée en décembre 2016) et son Bilan mi-parcours SLGRI métropole francilienne (format pdf - 3.2 Mo - 11/09/2020) , fin 2019.

 
 
Réduire la vulnérabilité des acteurs économiques
Avec l’implication d’acteurs professionnels (responsables d’entreprises, chambres consulaires), la DRIEE a développé des outils d’auto-diagnostic pour quatre cibles prioritaires pour la métropole, définies par les membres du comité économique : les TPE / PME, les industries, les administrations et collectivités, les établissements culturels. L’objectif est d’inciter à se poser les bonnes questions et d’anticiper la crue afin de limiter les dommages.