Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités

Réseau Transition Energétique 92 : la qualité de l’air au coeur des préoccupations

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 juillet 2019

en grand format (nouvelle fenêtre)Première préoccupation environnementale des Franciliens, la qualité de l’air représente un enjeu sanitaire majeur. 10 500 décès prématurés par an sont en effet liés à la pollution de l’air en Île-de-France. Si la qualité de l’air s’améliore globalement, les seuils réglementaires, notamment en NOx et particules fines PM 10 sont régulièrement dépassés.

Face à ce constat, de nombreuses actions sont engagées par les collectivités et l’État :

  • la zone à faibles émissions métropolitaine, portée par la MGP et les villes concernées, vient d’être mise en place. Une vingtaine de villes ont engagé les démarches dans les Hauts-de-Seine ;
  • la région est en train de finaliser, avec l’appui de l’ADEME et des services de l’État, le fonds air-bois régional pour encourager la conversion des foyers les plus polluants en poêles à moindre émissions ;
  • enfin, de nombreuses actions de fond se développent, en faveur de la mobilité peu émettrice : développement des transports en commun, du covoiturage, des mobilités actives (vélo, marche, etc.), du télétravail, etc.

La matinée du réseau Transition Énergétique 92 du 5 juillet a permis aux participants d’approfondir leurs connaissances du sujet, donner des outils de diagnostic, échanger sur les bonnes pratiques. La présence du département, des quatre EPT des Hauts-de-Seine, de nombreuses communes, ainsi que d’autres partenaires (ARS, CDC, RATP…) témoigne de la mobilisation de tous sur ce sujet.

Pour en savoir plus, accédez au site : www.hauts-de-seine.gouv.fr


Télécharger :