Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

Quand la police de l’eau sort le zodiac

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 juillet 2021 (modifié le 3 août 2021)

C’est écrit en gros sur ses boudins : ce zodiac est celui de la Police de l’eau. Fin juin 2021, trois agents du service politiques et police de l’eau l’ont sorti du garage, et ont parcouru l’Oise, à l’amont et l’aval de Compiègne, pendant deux jours, pour inspecter la rivière.

Leur but :

Inspecter la rivière et surtout faire un état des lieux, en prévision de la future mise à grand gabarit européen de l’Oise, et du suivi de chantier qui débutera prochainement du Canal Seine Nord Europe.

Ce qu’ils cherchent :

Des rejets suspects dans la rivière, des tuyaux qui sortent d’un chantier pour aller déverser leur contenu dans l’eau, des installations illicites en bord de fleuve… autant de potentiels impacts sur le milieu fragile de la rivière.

Le rôle de la police de l’eau est d’encadrer tous les projets qui peuvent agir sur le milieu et ainsi limiter ces impacts. Un chantier mettant en œuvre du béton qui évacue ses eaux dans la rivière c’est un milieu naturel qui est appauvri, des espèces qui ne peuvent plus trouver leur refuge… bref la biodiversité qui est attaquée.

Chaque année, le service Politiques et police de l’eau (SPPE) de la DRIEAT mène des campagnes de contrôle et de connaissance sur les cours d’eau majeurs sur lesquels il assure une mission de police de l’eau. Le service a en effet la particularité d’intervenir sur un territoire étendu qui comprend l’ensemble de la petite couronne parisienne et les axes navigables de la Seine, Marne, Oise, Yonne et Aisne du bassin de la Seine.

Les objectifs de ces contrôles sont multiples :

Mieux connaître le territoire de compétence notamment sur les zones où des projets d’ampleur sont prévus, repérer des pollutions ou des rejets non autorisés, constater des installations illégales, observer depuis la voie d’eau des chantiers en cours…

En dehors des campagnes " bateau", plus d’une centaine de contrôles sont conduits chaque année par voie terrestre, afin de s’assurer du respect des réglementations en vigueur.

Outre les actions de contrôles, le service accompagne, instruit et assure le suivi des dossiers "loi sur l’eau" pour les projets situés sur son territoire de compétence dont certains projets d’envergure (JO 2024, Grand Paris Express, station d’épuration d’Achères, casier de la Bassée…) et intervient en cas de pollution accidentelle.