Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

Qualité de l’air : changer de voiture pour rouler propre

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 septembre 2018 (modifié le 20 novembre 2018)

En cette journée nationale de la Qualité de l’air, notons que sous l’effet des changements de comportements et du renouvellement du parc de voiture qui devient moins polluant, la qualité de l’air s’améliore.
Pour poursuivre l’effort et adopter les bons gestes pour respirer un air de meilleure qualité en Ile-de-France, la DRIEE fait le point sur les aides pour changer de véhicule. Avec un mot d’ordre : si vous roulez, roulez propre.

Rouler propre

Si on prend sa voiture, on peut choisir des véhicules moins polluants : électriques, hybrides, norme Euro 6… A chacun de voir, il y a toujours une meilleure solution ! Mais éviter les véhicules non munis de filtres à particules. Elles ont été déclarées cancérigènes par l’OMS.

Prime à la conversion de l’Etat


Des aides existent pour vous aider à remplacer votre véhicule, et notamment la prime à la conversion mise en place par l’Etat. Vous pouvez en bénéficier même pour l’achat d’un véhicule d’occasion.
La prime à la conversion d’un véhicule diesel Crit’air 5 vers un véhicule neuf ou d’occasion Crit’air 1 ou 2 est de 2000 € pour un ménage non imposable et de 1000 € pour un ménage imposable.
A titre d’exemple, le prix d’achat d’occasion d’une Renault Clio diesel Crit’air 2 (mise en circulation entre 2006 et 2010) varie entre 3 000 et 8 000 euros à l’argus.

La prime à la conversion pour l’achat d’un véhicule électrique est de 2500 € pour tous s’il est neuf et de 2000 € s’il est d’occasion.

En savoir plus : https://www.primealaconversion.gouv.fr/dboneco/accueil/

Jusqu’à 5000 euros avec la Métropole du Grand Paris

La métropole du Grand Paris a également mis en place des aides pour renouveler son véhicule ancien. Pour la destruction d’un véhicule thermique et son remplacement par un véhicule « propre », 25% du prix d’achat du nouveau véhicule, hors option et avant bonus éventuel de l’Etat. Ce montant est plafonné à 5 000€ TTC.

Les aides de la Région et de Paris

Les professionnels peuvent bénéficier d’aides du Conseil régional et de la Ville de Paris. Ces aides permettent de compenser la différence entre le prix d’achat d’un véhicule thermique et celui d’un véhicule électrique, GNV ou à hydrogène.

Plus d’informations :

Lisez notre dossier sur la qualité de l’air en Ile de France : http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/agir-ensemble-pour-la-qualite-de-l-air-a3308.html