Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités

Proposition d’apprentissage sur le sujet de la participation citoyenne et de l’agriculture urbaine

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 août 2021
Proposition d’apprentissage au sein de la DRIEAT Île-de-France, pour une durée de 12 mois à définir à partir du 2e semestre 2021 (de préférence novembre ou décembre).

Contexte

Le ministère de la transition écologique promeut le développement d’une culture de la participation du public [1]. Il s’agit d’une participation de « A à Z », c’est-à-dire depuis les démarches de concertation ou de débats publics en amont de l’élaboration de politiques, plans, programmes, projets, jusqu’à leur mise en œuvre concrète. En termes d’intensité, elle va de la sensibilisation du public à la co-décision avec les citoyens. Cette culture doit s’appuyer sur des processus de participation exemplaires, respectueux des principes de la Charte de la participation du public. Elle se traduit par l’inclusion de méthodes participatives propices à l’appropriation et l’implication des citoyens dans les enjeux locaux de développement durable. Aussi, la DRIEAT a lancé le dispositif Particip’Action en Île-de-France pour développer la culture de la participation citoyenne sur le territoire francilien.

En parallèle, la DRIEAT a commencé à investiguer le champ de l’Agriculture urbaine en lien avec la DRIAAF. Les pratiques d’agriculture urbaine peuvent en effet rendre de nombreux services écosystémiques :

  • des services culturels : pédagogie et éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD), bien-être et cadre de vie, récréatif, sociabilité, paysager ;
  • des services de régulations : rétention de l’eau de pluie, lutte contre les phénomènes de réchauffement en milieu urbain (régulation micro-climat), stockage du carbone, valorisation des résidus en milieu urbain (compost, économie circulaire…), pollinisation, lutte contre l’érosion ;
  • des services d’approvisionnement : fonction alimentaire principalement ;
  • des services de support : conservation de la biodiversité, formation et restructuration du sol…

Attendus de l’apprentissage

L’apprenti(e) viendra en appui de la cheffe de projets « développement durable des territoires » sur le sujet de la participation du public et de l’agriculture urbaine.
Il participera notamment au suivi de Particip’Action : liens avec le prestataire retenu pour les 10 projets accompagnés, animation du réseau Particip’Action, préparation des COPIL…
Il poursuivra également les travaux engagés sur l’agriculture urbaine : travail de veille, suivi de la préfiguration d’une maison de l’agriculture urbaine régionale (à confirmer), participation à l’organisation de réunions et de groupes de travail en lien avec l’agriculture urbaine.
Plus largement, l’apprenti(e) sera intégré(e) au sein de l’équipe et sera amené(e) à suivre les activités du département : instruction des demandes de subventions, organisation d’événements, actions de communication interne et externe…

Modalités pratiques

La DRIEAT se situe au 12, cours Lumière à Vincennes (proche métro 1 – Berault, et RER A – Vincennes).
Un bureau sera mis à disposition de l’apprenti avec du matériel informatique [2].
Le stagiaire sera intégré à l’équipe du département Développement Durable (DDD) au sein du Service Connaissance et Développement Durable (SCDD). DDD décline au niveau local des politiques nationales en matière de développement durable.
L’apprenti sera amené à participer à la vie du département et notamment aux événements organisés par l’équipe, à partager son travail et à se nourrir de l’expertise et de la connaissance du territoire des membres de l’équipe pour la conduite de son alternance.

Contacts

Alice METAYER-MATHIEU, cheffe du département DDD
alice.metayer-mathieu@developpement-durable.gouv.fr
01 87 36 45 33
07 61 49 45 23

[2des adaptations pourront être mises en place en application de la politique de la DRIEAT en matière de gestion de la crise covid-19