Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau et milieux aquatiques

Pourquoi faire de la gestion à la parcelle ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 mars 2019
Ce qu’il faut retenir :
La gestion à la source voire la déconnexion des eaux pluviales, et notamment des petites pluies, est à mettre en place autant que possible.
  • Si cette solution n’est pas suffisamment poussée, le projet n’est a priori pas compatible avec les documents de planification et la réglementation existants (SDAGE, PGRI, Arrêté ministériel du 21 juillet 2015, etc.). A consulter : Bien gérer les eaux de pluie - Driee 2019 (format pdf - 6.9 Mo - 13/02/2019)
  • La gestion à la source est une action « sans regret » qui protège l’eau et les milieux, diminue le risque inondation, apporte santé et bien-être, et tout cela à un coût inférieur que les solutions "tuyau".

Pour aller plus loin

Au-delà de l’obligation réglementaire, il y a plusieurs raisons de gérer l’eau de pluie à la parcelle :

  • Cesser de dégrader les milieux naturels : La gestion des eaux pluviales en « tout réseau » est une des causes principales de la dégradation de la qualité des fleuves et des rivières. En effet, dans les systèmes traditionnels de gestion des eaux de pluie par réseau, les eaux pluviales propres sont mélangées aux eaux usées. Par temps de pluie, les débits qui arrivent aux stations d’épuration augmentent de façon extrêmement importante. Pour éviter des inondations, il devient obligatoire de rejeter vers la rivière une partie du mélange « eaux usées - eaux pluviales » sans aucun traitement sinon des eaux usées déborderaient en ville.
  • Diminuer les risques d’inondation : Les inondations par débordement de réseau d’assainissement sont en cause dans près de 60% des inondations reconnues comme catastrophes naturelles. En cas de pluie intense, les volumes d’eau produits par le ruissellement sur les surfaces imperméables sont extrêmement importants (300 à 400 m3 par hectare et par heure). Si toutes ces eaux sont rejetées dans des réseaux, ceux-ci les concentrent très vite dans les points bas des villes et la capacité des conduites à l’aval devient insuffisante.
  • Confort, Santé et lutte contre le changement climatique : Mettre beaucoup d’eau à la disposition de la végétation est un moyen extrêmement efficace et économique de climatiser l’environnement immédiat. Un arbre de taille moyenne peut évaporer jusqu’à 500 litres d’eau par jour ! Cette évaporation absorbe de la chaleur et abaisse localement la température de plusieurs degrés. De plus, la végétation a besoin d’eau. Plus elle en dispose et mieux elle se porte. Infiltrer l’eau de pluie dans les espaces verts ou son jardin permet de maintenir cette végétation en excellente santé en diminuant les besoins d’arrosage. La nature en ville est aujourd’hui reconnue comme un des facteurs principaux de bien-être en ville.
  • Alimenter la ressource en eau : Récupérer l’eau de pluie pour son usage personnel, l’infiltrer dans le sol et réalimenter ainsi les ressources souterraines constituent des solutions de bon sens. L’eau est de plus en plus considérée comme une ressource rare et précieuse. Il est donc tout à fait contre-productif de transformer l’eau de pluie, qui est à l’origine de cette ressource, comme un déchet dont il faut se débarrasser au plus vite. Enfin, rappelons que c’est cette ressource qui sert à produire nos eaux potables, préservons-la.
  • Faire des économies : La réalisation et l’entretien des projets de gestion à la source des eaux pluviales coûtent dans la grande majorité des cas beaucoup moins cher que les solutions en béton. De plus, la collectivité territoriale compétente en assainissement n’aurait plus à gérer toutes ces eaux superflues.
    • Ils peuvent souvent coûter plus cher en étude amont, mais ce surcoût est rapidement compensé. Des subventions existent, tant sur les études que sur les travaux de déconnexion des eaux pluviales ; contactez l’Agence de l’eau Seine-Normandie.
    • La gestion des eaux de pluie à la parcelle peut permettre de faire des économies importantes sur la facture d’eau.
    • Enfin, un branchement au réseau coûte très cher. Le branchement des eaux usées est nécessaire. Raccorder les eaux pluviales au même réseau ou à un réseau différent impose un second branchement qui peut être évité. Pour en savoir plus sur les coûts

.