Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques et nuisances

Plus de 1 400 inspections des installations classées en 2019

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 juillet 2020

A l’occasion de la sortie du bilan de l’environnement industriel en Ile- de-France 2019, l’inspection des installations classées a fait le point sur son action pour prévenir les risques industriels et naturels et les pollutions en Ile-de-France.

Plus d’inspections sur le terrain

En 2019, les 120 inspecteurs de la DRIEE ont réalisé plus de 1 400 inspections dans les installations classées pour la protection de l’environnement ( ICPE). Ce qui a conduit à plus de 200 mises en demeure, et quand les infractions sont plus graves, à 80 sanctions plus lourdes.
le nombre d’inspections est en hausse, en phase avec les objectifs nationaux qui prévoient une hausse de 50 % des inspections dans les cinq années à venir.
Ces inspections se font de façon inopinée, préparée ou encore lors d’actions coup de poing, c’est à dire des inspections ciblées sur un thème ou un lieu précis et concentrées sur une journée. Comme sur une zone logistique en Seine-et-Marne, dans les stations service du Val-de-Marne ou encore les garagistes en petite couronne et à Paris.
Pour accentuer encore son rôle de « gendarme » des installations classées, la DRIEE a mis en place, en expérimentation nationale, le système dit de « vigilance renforcée » pour surveiller de très prés une dizaine de sites industriels.

18 inspections dans les ICPE pendant le COVID-19


Les installations de traitement des déchets sont des installations classées. Deux installations traitant les déchets à risques infectieux (DASRI) ont été particulièrement sollicitées pendant le confinement : les déchets ont pratiquement doublé au plus fort de l’épidémie. Pour éviter un engorgement des sites, il a donc fallu organiser le transfert des DASRI vers des centres en province ou encore organiser un stockage temporaire en toute sécurité.
La DRIEE a également encadré les activités de production de gel alcoolique en autorisant certains industriels à transformer leurs ateliers pour produire ce liquide.
Pour assurer la sécurité de sites, 18 inspections ont eu lieu pendant le confinement, essentiellement suite à des plaintes ou des accidents.

La DRIEE a également veillé à la sécurité lors de la reprise des activités industrielles avec une attention particulière portée aux sites Seveso et IED.

Après Lubrizol, prévenir les risques d’incendie

A la suite de l’incendie de Lubrizol, l’inspection des installations classées a engagé des actions spécifiques pour prévenir les risques d’incendie.
Cela prend deux formes de contrôles : des inspections sur la configuration des rétentions (24 inspections programmées en 2020) et le recensement des sites voisins des sites Seveso.