Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

Plan de gestion des poissons migrateurs

Le plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI) est le document de référence en matière de gestion des poissons migrateurs amphihalins (qui vivent alternativement entre les milieux marins et eaux douces). Elaboré par le comité de gestion des poissons migrateurs (COGEPOMI), pour une durée de 6 ans, en concertation avec les principaux usagers de l’eau, le PLAGEPOMI émet des orientations et des recommandations en vue de permettre une gestion des milieux et des activités humaines compatibles avec la sauvegarde des poissons migrateurs.
 
 

PLAGEPOMI 2016-2021

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er juillet 2016 (modifié le 23 décembre 2016)

couverture Consultez le PLAGEPOMI 2016-2021 (format pdf - 9.9 Mo - 09/08/2016) arrêté le 21 juin 2016.

Le plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI) fournit le cadre juridique aux mesures nécessaires à la pérennité des espèces migratrices et à leur exploitation à travers un encadrement de la pêche dans les différents départements du bassin et des prescriptions particulières concernant la protection et la restauration des habitats, le rétablissement de la libre circulation, le suivi des populations et la communication.
L’image des migrateurs est souvent associée à la restauration « réussie » des cours d’eau, et le maintien de la biodiversité est un enjeu majeur pour la conservation du patrimoine naturel.

La plupart des espèces visées par le plan cumulent des signaux de patrimoine menacé :

  • le saumon atlantique, les aloses, les lamproies marine et fluviatile sont des espèces citées au titre de l’annexe II de la directive européenne « Habitats » (Natura 2000) et de l’annexe III de la convention de Berne ; elles sont considérées comme vulnérables.
  • l’anguille est une espèce considérée comme en danger critique d’extinction et fait l’objet d’un plan d’action communautaire.

Les poissons migrateurs, de par leurs exigences écologiques, constituent d’autre part un indicateur remarquable de la qualité des milieux qu’ils fréquentent. Leur présence rend compte du bon fonctionnement et du bon état des écosystèmes aquatiques.
Les grands migrateurs constituent enfin des ressources importantes pour la pêche professionnelle et amateur. Ils constituent aussi de puissants ressorts vis-à-vis du tourisme halieutique et de l’éducation à l’environnement.

Le plan en vigueur pour la période 2016-2021 a été arrêté le 21 juin 2016. Il s’inscrit dans la continuité des précédents. Il constitue le cinquième plan sur le bassin après :

  • le plan 1995-1999 arrêté le 21 février 1995,
  • le plan 2000-2005 arrêté le 8 décembre 1999.
  • le plan 2006-2010 arrêté le 29 mai 2006.
  • le plan 2011-2015 arrêté le 11 avril 2011 PLAGEPOMI 2011-2015 (format pdf - 9.4 Mo - 10/10/2011)

Ce nouveau plan a été présenté en comité de bassin du 30 juin 2016 :
2016-06-30_présentation_PLAGEPOMI_comité de bassin (format pdf - 3.8 Mo - 08/07/2016)

Plaquette de présentation du PLAGEPOMI

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 décembre 2016

Plaquette de présentation du plan de gestion des poissons migrateurs du bassin Seine-Normandie 2016-2021 (format pdf - 5.2 Mo - 21/12/2016)

Réalisée par un partenariat entre la DRIEE et l’association Seinormigr, la plaquette présente le contexte général et les différents axes stratégiques du PLAGEPOMI 2016-2021.

Cartographie interactive

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 décembre 2016

L’état des lieux des linéaires colonisés par les poissons migrateurs pour le nouveau PLAGEPOMI a été réalisé sur la période 2010-2014.

Visualisation cartographique et téléchargement des linéaires colonisés par les poissons migrateurs