Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  reduire txt
Eau et milieux aquatiques

Contenu

 

Gestion des poissons migrateurs

Le comité de gestion des poissons migrateurs (COGEPOMI) regroupe les différents acteurs (élus, administrations et pêcheurs) intéressés à l’exploitation et au devenir de 7 espèces vivant alternativement en mer et en rivière : le saumon, la truite de mer, les aloses, les lamproies et l’anguille.

Ce comité a trois missions principales définies par le décret 94-157 du 16 février 1994 :

  • Il élabore et propose au préfet de région, président du comité de gestion (le préfet d’Ile-de-France pour Seine-Normandie), le plan de gestion quinquennal qui encadre, entre autres, la pêche des espèces considérées ;
  • Il conseille les pêcheurs, les détenteurs de droits de pêche et les autorités administratives sur les mesures utiles ou indispensables à la bonne conservation des espèces et à leur exploitation optimale ;
  • Il peut être amené à donner un avis sur les orientations de protection et de gestion des milieux aquatiques et sur le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux du bassin (S.D.A.G.E.) ou les schémas d’aménagement et de gestion des eaux (S.A.G.E.).

Le secrétariat du comité de gestion est assuré par la DRIEE-IF (Délégation de bassin Seine-Normandie).

Le plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI) fournit le cadre juridique aux mesures nécessaires à la pérennité des espèces migratrices et à leur exploitation à travers un encadrement de la pêche dans les différents départements du bassin et des prescriptions particulières concernant la protection et la restauration des habitats, le rétablissement de la libre circulation, le suivi des populations et la communication.
L’image des migrateurs est souvent associée à la restauration « réussie » des cours d’eau, et le maintien de la biodiversité est un enjeu majeur pour la conservation du patrimoine naturel.

La plupart des espèces visées par le plan cumulent des signaux de patrimoine menacé :

  • le saumon atlantique, les aloses, les lamproies marine et fluviatile sont des espèces citées au titre de l’annexe II de la directive européenne « Habitats » (Natura 2000) et de l’annexe III de la convention de Berne,
  • l’anguille est une espèce considérée comme menacée au niveau européen et fait l’objet d’un plan d’action communautaire.

Les poissons migrateurs, de par leurs exigences écologiques, constituent d’autre part un indicateur remarquable de la qualité des milieux qu’ils fréquentent. Leur présence rend compte du bon fonctionnement et du bon état des écosystèmes aquatiques.
Les grands migrateurs constituent enfin des ressources importantes pour la pêche professionnelle et amateur. Ils constituent aussi de puissants ressorts vis-à-vis du tourisme halieutique et de l’éducation à l’environnement.

Le plan en vigueur pour la période 2011-2015 a été arrêté le 18 avril 2011. Il est le quatrième sur le bassin après :

  • le plan 1995-1999 arrêté le 21 février 1995,
  • le plan 2000-2005 arrêté le 8 décembre 1999.
  • le plan 2006-2010 arrêté le 29 mai 2006.

jpg - 195.9 ko

 
 
Consultez le PLAGEPOMI 2011-2015 (format pdf - 9.3 Mo - 10/10/2011) arrêté le 18 avril 2011
 
 
 

Pied de page

Site mis à jour le 22 juillet
Plan du siteMentions légalesCrédits photosContactez-nous  | AuthentificationFlux RSS