Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

Oligochètes

 
 

L’indice oligochètes de bioindication des sédiments (IOBS)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 janvier 2015

Les oligochètes sont des vers aquatiques vivant dans les sédiments au fond des cours d’eau. Ces organismes sédentaires et fouisseurs se caractérisent par leur capacité d’adaptation et de colonisation d’habitats très diversifiés. Leur sensibilité à la pollution varie selon l’espèce ce qui rend leur étude intéressante pour évaluer la qualité des sédiments. Cet indice n’est pas utilisé pour le suivi de la qualité des masses d’eau.

L’Indice Oligochètes de Bioindication des Sédiments (IOBS - AFNOR NFT 90-390, avril 2002) permet d’évaluer la qualité biologique des sédiments fins et sableux présents dans les cours d’eau naturels ou artificialisés. Il renseigne sur l’influence des micropolluants organiques et minéraux sur les milieux aquatiques.

La richesse taxonomique (nombre d’espèces différentes) de l’échantillon et le pourcentage des individus les plus tolérants à la pollution (famille des Tubificidae) permet de calculer l’IOBS qui s’exprime selon 5 classes de qualité. Lorsque la valeur de l’indice est supérieure ou égale à 6, cela signifie que le niveau de qualité des sédiments est "Très bon". A l’inverse, quand l’indice est strictement inférieur à 1, cela indique que le niveau de qualité des sédiments est "Mauvais".

Des campagnes annuelles de prélèvements et d’analyses pour déterminer l’IOBS ont été réalisées entre 2002 et 2005 dans le cadre du Réseau National de Bassin (RNB).

Consultez les données relatives à l’indice oligochètes de bioindication des sédiments dans la rubrique dédiée.