Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Risques et nuisances
 

Mouvements de terrain

La région Île-de-France est confrontée à différents risques de mouvements de terrain :

  • le retrait-gonflement des sols argileux,
  • les affaissements et les effondrements liés aux cavités souterraines que celles-ci soient liées à la présence d’anciennes carrières ou à la dissolution du gypse,
  • les glissements de terrain ,
  • les éboulements et les chutes de pierres et de blocs.

Si ces mouvements restent ponctuels, ils constituent un risque majeur en raison des conséquences lourdes, matérielles et humaines, qu’ils peuvent entraîner.

Qu’est-ce qu’un risque ?

L’évaluation du risque est définie par le croisement de l’aléa (manifestation d’un phénomène de probabilité et d’intensité donnée) et des enjeux présents en surface (ensemble des personnes, biens et activités présents sur la zone étudiée, susceptibles d’être affectés par un phénomène et de subir des dommages ou des préjudices).

La notion de risque majeur 

On qualifie de risque majeur la conséquence d’un aléa d’origine naturelle ou humaine et dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dégâts importants et dépasser les capacités de réaction des instances directement concernées. Le phénomène de mouvement de terrain est un risque majeur.