Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

Mesures de gestion concernant la contamination des poissons de rivière par les PCB

Face à la problématique de contamination des poissons de rivière par les polychlorobiphényles (PCB), un plan interministériel (porté par les ministères en charge de l’écologie, de la santé et de l’agriculture) sur ces contaminants environnementaux a été mis en place.
 
 

Arrêtés d’interdiction de consommation et/ou de commercialisation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 septembre 2016 (modifié le 28 septembre 2016)

Dans le cadre du plan PCB, des analyses ont été réalisées afin d’évaluer la contamination des poissons de rivière. Sur la base de celles-ci, l’Anses a émis des avis avec des recommandations qui ont, pour certaines, conduit à des mesures d’interdiction de pêche en vue de la commercialisation et/ou de la consommation, conformément à la circulaire du 7 juillet 2011 (format pdf - 2 Mo - 23/09/2016) .

Des arrêtés préfectoraux portant interdiction de consommation et/ou de commercialisation de certaines espèces de poissons pêchées, sont en vigueur sur certains cours d’eau, canaux et plans d’eau du bassin Seine-Normandie.


Télécharger :

Evolution des mesures de gestion

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 septembre 2016 (modifié le 27 septembre 2016)

L’analyse de l’avis de l’Anses du 22 juillet 2015 montre qu’il est possible d’alléger le dispositif actuel des mesures de gestion en eau douce pour certaines zones, tout en préservant la santé publique :

  • l’Anses a pu définir des zones dites "zones de préoccupation sanitaire" (ZPS). Dans ces zones, malgré le respect des recommandations générales de consommation de poissons fortement bioaccumulateurs, il peut être observé des dépassements des valeurs critiques d’imprégnation chez les personnes les plus à risque ;
  • l’Anses émet la recommandation spécifique à ces zones de limiter la consommation de poisson à une fois tous les 2 mois ;
  • par ailleurs, l’Anses recommande de ne consommer de l’anguille que de façon exceptionnelle quel que soit le bassin versant en raison de concentrations en PCB parfois très élevées et hétérogènes, et du pouvoir fortement bioaccumulateur de cette espèce.

La liste des zones de préoccupation sanitaire du bassin Seine-Normandie à la date du 27 novembre 2015 est la suivante :

  • l’Esches
  • l’Orge
  • la Marne aval (depuis sa confluence avec la Thérouanne jusqu’à Paris)
  • la Seine aval (de Paris à l’estuaire)
  • la Thérouanne