Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

Les spécificités de l’assainissement en Ile-de-France

L’assainissement en Ile-de-France doit tenir compte de zones urbanisées très denses, desservies par de grandes stations d’épuration, et de zones rurales sur lesquelles sont implantées de petites stations d’épuration. L’accompagnement réglementaire des ouvrages d’assainissement doit tenir compte à la fois de l’évolution de la répartition de la population et de la capacité du milieu naturel à recevoir les eaux épurées.
 
 
Les "eaux usées", de quoi parle-t-on ?
Définition des eaux usées et historique récent de l’évolution des techniques d’assainissement, du "tout à l’égout" au réseau séparatif.
 
Les spécificités franciliennes de l’assainissement
En Ile-de-France, on décompte 494 stations d’épuration réglementées par les services de police de l’eau. Celles-ci vont de la plus grande station d’Europe aux unités de traitement individuelles chez des particuliers.
 
Les défis de l’assainissement en Ile-de-France
Les disparités importantes entre zones urbaines et zones rurales entraînent de nombreuses problématiques en Ile-de-France, qui doivent aussi tenir compte des différences entre grandes rivières et petits cours d’eau pour atteindre les objectifs prévus par la directive-cadre sur l’eau (DCE).