Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et évaluation environnementale

Les collectivités territoriales d’ïle-de-France accompagnées en 2016 dans leur projet de développement durable

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 avril 2016 (modifié le 9 août 2016)

La DRIEE IdF a ouvert ses aides en janvier 2016 en faveur des collectivités territoriales d’Île-de-France, porteuses d’une démarche « Agenda 21 » ou engagées dans ce type de démarche. Cette année, 37 projets ont été déposés, au final 7 projets ont été retenus. Les projets devaient mettre en avant leur contribution aux objectifs du développement durable ou leur contribution au développement économique « vert » de leur territoire.
Les propositions reçues ont fait l’objet d’analyses, (via le réseau TEDDIF et notamment l’ADEME et l’ARENE IdF).

Les projets sélectionnés sont les suivants :

– Chevilly-Larue (Val-de-Marne) veut aménager des espaces de co-working qui devront répondre aux normes de développement durable (conception architecturale, isolation, orientation, fluides, etc.) et permettre à de petites entreprises de s’installer sur le moyen ou le long terme. L’objectif de la ville est de pouvoir signer des « conventions de développement durable » avec ces entreprises afin de favoriser leur ancrage local. Pour concrétiser ce projet, la ville lance une consultation en vue d’étudier sa faisabilité.

– Eaubonne (Val d’Oise) veut mettre en place une stratégie territoriale de développement durable élaboré via la concertation avec les acteurs locaux. Cette stratégie se déclinera dans un programme d’actions qui seront réalisées à court, moyen et long terme et qui couvriront l’ensemble des thématiques du développement durable.

– Grand-Paris Seine-Ouest (Hauts-de-Seine) vise à sensibiliser et à faire découvrir la biodiversité aux habitants pour qu’ils se mobilisent pour la création d’espaces publics végétalisés. Cette sensibilisation inclut l’animation de la fête « fête le plein d’énergie » à destination des scolaires (animations ludiques et pédagogiques)

– Marcoussis (Essonne) se lance dans une nouvelle démarche d’Agenda 21 avec la mise en place d’un atelier prospectif dont l’objectif est d’imaginer la ville dans 5 ans puis dans 20 ans.

– Montreuil (Seine-Saint-Denis) met en place un Conseil Local de Transition pour inventer de nouvelles manières de mobiliser l’intelligence collective et construire une vision du futur désirable du territoire avec les associations et les structures privées.

– Orly (Val-de-Marne) a mis en œuvre de nombreuses actions de développement durable depuis plusieurs années, elle souhaite aujourd’hui mettre en cohérence ces actions et les capitaliser.dans une démarche globale d’Agenda 21 qui permettra de formaliser ses actions.

– Taverny (Val d’Oise) lance sa première démarche d’Agenda 21 à la fois interne (patrimoine de la collectivité) et externe avec l’élaboration d’un diagnostic partagé en mobilisant les habitants.

Certains de ces projets ont été présentés brièvement lors de l’atelier du 20 mai 2016 qui a eu lieu à la DRIEE dans le cadre du réseau TEDDIF. Ont également été présentés ceux d’Ermont (mise en place d’un réseau des associations pour l’ESS), de Villiers-le-Bel (Ateliers pour l’auto-réhabilitation dans la copropriété dégradée de la Cerisaie avec les Compagnons Bâtisseurs), de Bry-sur-Marne (étude pour la mise en place d’une pépinière d’entreprises pour le numérique) et du Parc naturel régional du Gâtinais français (structuration de la filière chanvre ).


Télécharger :

  • Presentation_des_projets-finale (format pdf - 7.2 Mo - 09/08/2016)Temps de téléchargement estimé : 1 min 58 s (512 K), 59 s (1024 K), 29 s (2 M), 11 s (5 M).