Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Energie climat air

Les assises des énergies renouvelables et de récupération en milieu urbain

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 août 2018 (modifié le 23 août 2019)

Depuis 2010, la DRIEE et l’ADEME organisent les assises des énergies renouvelables et de récupération en milieu urbain destinés à promouvoir ces énergies et le développement des réseaux de chaleur en Ile-de-France. Cet évènement annuel permet d’échanger sur les bonnes pratiques de développement des énergies renouvelables, partager des retours d’expérience, des outils et de l’information et de mettre en relation professionnels, collectivités, aménageurs.

  Edition 2019 : aménagement et énergies renouvelables

Matin :
Atelier 1 : Comment l’aménagement et l’urbanisme peuvent contribuer à la transition énergétique ?
- Public visé : architectes, aménageurs, urbanistes, services d’urbanisme et énergétique des collectivités, opérateurs énergétiques, bureaux d’études, …

Atelier 2 : Comment développer les projets d’énergie renouvelables thermiques sur des territoires et des patrimoines peu couverts ?
• Public visé : collectivités locales, territoires de la grande couronne, bailleurs sociaux, maîtres d’ouvrage publics et privés, opérateurs énergétiques, bureaux d’études, …

Après-midi :
Présentation des appels à projets Chaleur Renouvelables 2020 :
- géothermie profonde ;
- géothermie de surface et pompes à chaleur ;
- chaufferie biomasse ;
- réseaux de chaleur et de froid ;
- boucles d’eau tempérée.

Le programme sera disponible prochainement.

  Edition 2017 : énergies renouvelables et réseaux de chaleur intégrés à un projet de quartier

Comment intégrer les réseaux de chaleur et les énergies renouvelables dans les projets d’aménagement urbains, dans un projet d’éco-quartier ? Quels outils actionner ? Quelles sont les clés de réussite d’intégration d’un data-center en milieu urbain sur un réseau de chaleur, quelles sont les opportunités de la géothermie de minime importance ? Telles sont les questions posées aux ateliers des assises 2017 :

  • un atelier sur les outils et planification et un autre sur les ZAC-écoquartier se sont intéressés aux questions d’aménagement. Au travers de l’urbanisme, les territoires disposent ainsi d’un levier important pour amplifier la transition écologique. Par exemple, notre région se distingue avec 26 éco-quartiers durables labellisés et 13 territoires « écocités » qui totalisent 103 actions et qui font l’objet d’un accompagnement financier de l’Etat à hauteur de 50 millions d’euros.
  • Un atelier relatif à la récupération de chaleur fatale sur Data center a permis d’examiner les opportunités et contraintes à prendre en compte, ainsi que les facteurs clés de réussite. Avec l’installation de plus en plus de datacenter en zone urbaine, il est souvent envisagé de valoriser la chaleur fatale de ces installations. Toutefois, aujourd’hui, peu de projets se sont concrétisés.
  • Enfin un atelier abordant la géothermie superficielle a mis en avant le potentiel de cette ressource. L’île de France représente près de 10 % des déclarations de géothermie de minime importance. Pour autant, elle reste assez peu utilisée. Deux opérations vous seront présentées dans cet atelier mettant en avant l’intérêt de cette ressource et les éventuelles contraintes à prendre en compte.

  Edition 2016 : délégation de service public ou régie ? Acceptabilité des travaux de géothermie

En 2016, les assises ont changé pour prendre la forme d’ateliers d’échanges. 2 sessions ont été organisées en juin et en octobre. Les programmes de ces sessions étaient les suivants :

L’ensemble des documents et présentations sont consultables :