Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et évaluation environnementale

Les acteurs de l’ESS se mobilisent autour de la démocratie participative !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 mars 2018

L’implication citoyenne et la participation du public aux décisions ayant une incidence sur l’environnement sont une des clés de la transition écologique. Elles font partie des priorités du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Les citoyens sont incités à participer lors de l’élaboration des décisions mais aussi pendant leur mise en oeuvre : chantiers bénévoles, sciences participatives, financement participatif…
Cette participation peut aller de la simple sensibilisation jusqu’au portage des politiques publiques. Elle est le coeur de métier de nombreuses associations comme FNE Ile-de-France, dont les bénévoles se penchent chaque jour sur les projets franciliens lors des concertations publiques et interpellent les citoyens sur les enjeux environnementaux.

De façon générale, les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) contribuent particulièrement à l’évolution de la participation du public.

En partageant leurs expériences et interrogations sous la forme d’un World café lors de la rencontre du 12 décembre 2017 organisé par la DRIEE et l’IAU/ARENE Ile-de-France, les acteurs de l’ESS ont nourri de nombreuses réflexions.

A titre d’exemple :
- l’association Pik Pik Environnement est venue témoigner de l’implication des salariés de L’Oréal et Johnson & Johnson, et de la sensibilisation du public en entreprises ;
- la ville d’Ermont a présenté son travail avec les habitants, accompagné par l’IAU/ARENE, pour la réalisation de tiers-lieux ;
- l’association Vivacités Ile-de-France a parlé de sa démarche « Pas à Pas… Fabrique ta ville ! » qui fait participer les enfants à la co-construction de projets urbains ;
- le Museum National d’Histoire Naturelle a fait connaître son programme Vigie Nature, un programme de sciences participatives impliquant les citoyens pour récolter des données afin de mieux connaître l’évolution de la biodiversité ;
- la civic-tech Cap Collectif est venue présenter les différentes applications participatives qu’elle développe depuis 2014 : questionnaires, boîtes à idées, appels à projets, budgets participatifs, consultation sur des projets nationaux ou locaux…

Ce sont ces retours d’expérience, ainsi que les questionnements des acteurs de l’ESS sur la démocratie participative qui sont valorisés dans cette synthèse. Celle-ci contribue par ailleurs à enrichir les Assises régionales de l’éducation à l’environnement et au développement durable de 2018.

Téléchargez la synthèse


Télécharger :