Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

Le niveau des cours d’eau franciliens en baisse

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 août 2019

La région Ïle-de-France connaît une période particulièrement sèche depuis la mi-juin. Tous les débits des rivières sont donc globalement à la baisse. Pendant cette dernière quinzaine, la majorité des stations surveillées de la région ont été en dessous de leurs seuils d’étiage. Les petits cours d’eau sont davantage touchés par cette baisse généralisée que les grands cours d’eau. Les grandes rivières bénéficient, en effet, du soutien des grands lacs-réservoirs, ce qui leur permet de maintenir des niveaux d’eau proche de la vigilance.

Les épisodes pluvieux successifs de la dernière semaine n’ont pas permis de faire remonter les niveaux des débits de manière significative et durable sur l’ensemble du territoire. Ces évènements ont permis à la situation d’étiage de se stabiliser voire de s’améliorer de manière locale. Cependant, les prévisions prévoient un temps sec pour la semaine en cours, voire la suivante. Les débits devraient donc continuer à baisser et la situation s’aggraver. Le prochain bulletin de suivi de l’étiage sera publié lundi 27 août.

Grandes rivières :

Les débits des grandes rivières sont assez stables voire en légère baisse depuis la mi-juin et la station de Saint-Fargeau passe sous le seuil de vigilance. La Marne a bénéficié du soutien d’étiage par le lac-réservoir Marne (Lac du Der-Chantecoq) restant ainsi au-dessus du seuil de vigilance mais les débits sont repartis à la baisse, avec un léger répit suite aux orages de ces derniers jours. Pas d’amélioration significative pour les prochains jours.

Petites rivières :

La sécheresse que connaît la région depuis plus d’un mois a entraîné une diminution rapide et importante des débits de la majorité des petites rivières du bassin. Les épisodes pluvieux et orageux parfois forts de ces dernières semaines n’auront eu que peu d’impacts car la majorité des petites rivières a déjà presque retrouvé un faible débit, à l’exception du Loing où les débits à Episy sont remontés et mettent plus de temps à redescendre et du secteur des morins (Petit Morin et Grand Morin) qui n’a été que très peu arrosé.
Pour illustrer la situation : la Vanne à Pont-sur-Vanne a été le premier cours d’eau à passer en dessous de son seuil de crise. Les épisodes pluvieux de ces dernières semaines ont permis de la faire repasser au dessus de ce seuil a priori de manière temporaire. En effet, les débits baissent, à nouveau assez rapidement et les prévisions annoncent une météo sèche sur l’ensemble du bassin pour la semaine en cours voire la semaine à venir.

Des restrictions d’usage sur certaines rivières

Certaines petites rivières ont atteint leur niveau d’alerte, ce qui, notamment en l’absence de précipitations prévues, amène les préfets à prendre des mesures de restriction d’usage. Ce qui signifie par exemple l’interdiction de remplissage des piscines privées, l’interdiction d’arrosage des pelouses entre 8 h et 20 h, ou la limitation au strict nécessaire du nettoyage des voies, trottoirs et espaces publics.

Un nouveau point de situation sera fait avec la publication du prochain bulletin d’étiage le 27 août prochain.

En savoir plus :

Les sources d’informations