Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

La gestion quantitative des eaux souterraines

L’état quantitatif d’une eau souterraine est considéré comme bon lorsque les prélèvements ne dépassent pas la capacité de renouvellement de la ressource disponible, et lorsque l’alimentation en eau des milieux aquatiques en surface et des zones humides directement dépendantes est assurée.

Les nappes jouent en effet un rôle primordial dans l’alimentation des rivières durant la période d’étiage (période durant laquelle les niveaux des cours d’eaux sont les plus bas). Une part importante des zones humides est également directement liée au niveau des nappes.

En matière de gestion quantitative de la ressource en eau, il faut distinguer :

  • la gestion préventive concernant les nappes et les cours d’eau qui présentent des déficits ou pressions chroniques : il s’agit de gérer la ressource en eau de façon continue dans le temps de manière à prévenir la surexploitation ; Pour en savoir plus, consultez les articles ci-dessous
  • la gestion de crise : il s’agit de mettre en place un dispositif de restrictions progressives d’usages pour gérer les situations exceptionnelles de sécheresse. Pour en savoir plus, consultez la rubrique liée à la sécheresse