Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Nature et paysage
 

L’exposition de la DRIEE sur le paysage et les sites d’IDF

 
 

Visitez l’exposition paysages vivants !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 octobre 2015 (modifié le 25 février 2016)

La Driee a réalisé et présenté au Parc floral du bois de Vincennes l’exposition "Paysages vivants" de 30 photographies de sites classés et inscrits (du 22 août au 20 septembre 2015).
La variété des 500 sites protégés d’Île-de-France illustre la diversité de la richesse des paysages qui fondent l’identité de la région.
Quatre photographes, à travers ces 30 photographies, ont donné leurs regards sur ces sites.
Voici l’exposition !

Découvrir les sites protégés de l'Ile-de-France kakemono-Découvrir les sites protégés de l’Ile-de-France (format pdf - 802.8 ko - 11/09/2015) Exposition Paysages vivants

Kakemono-Ressources multiples kakemono-Ressources multiples (format pdf - 830.9 ko - 11/09/2015) Exposition Paysages vivants


Télécharger :

  • Des allures de jardin oublié (format jpg - 43.4 ko - 11/09/2015)Le château de Pomponne abrite aujourd’hui un casernement de policiers CRS. Le domaine, avec ses bassins et leurs sculptures, prend parfois des allures de jardin oublié. Cet espace dépaysant est régulièrement ouvert au public. Site inscrit du château de Pomponne, Seine-et-Marne Photographie Marie Lukasiewicz
  • La Cité fleurie du 13e arrondissement (format jpg - 57.5 ko - 11/09/2015)La Cité fleurie, ensemble d’ateliers d’artistes construits entre 1878 et 1888 au milieu du 13e arrondissement de Paris, a conservé son ambiance champêtre. Gauguin et Modigliani y ont résidé, ainsi que le sculpteur Henri Laurens. Cette cité privée est pour une part inscrite au titre des Monuments historiques. Site classé de la « Cité Fleurie », Paris 13e arrondissement Photographie Laurent Cadoux
  • Matin d’automne dans les grandes plaines du Vexin (format jpg - 28.7 ko - 11/09/2015)La plaine cultivée du Vexin prend des allures de paysages du nouveau monde. Photographie réalisée un matin d’automne, au voisinage de la D 14 près de Théméricourt. Site inscrit du Vexin Français, Val d’Oise Photographie Pierre Enjelvin
  • Promenade dans les allées de tilleuls (format jpg - 62.6 ko - 11/09/2015)L’exceptionnelle allée de tilleuls qui mène au château de la Boissière (Saint-Vrain) constitue à elle seule un paysage. Site classé de la vallée de la Juine et de ses abords, Essonne Photographie Marie Lukasiewicz
  • Une parenthèse de nature à Périgny-sur-Yerres (94) (format jpg - 54.7 ko - 11/09/2015)L’Yerres, dans son cours inférieur, malgré une urbanisation importante, conserve son cadre naturel et préservé. Ses rives sont des lieux de promenades privilégiés offrant des ambiances variées, souvent romantiques. Site classé de la « Vallée de l’Yerres aval et de ses abords », Essonne et Val-de-Marne Photographie Laurent Cadoux
  • Un balcon le long du coteau de Saint-Germain-en-Laye (format jpg - 26.1 ko - 11/09/2015)La terrasse du château de Saint-Germain-en-Laye a été construite sur la ligne de crête des coteaux de la Seine par le paysagiste Le Nôtre pour Louis XIV, de 1669 à 1674. Devenue élément historique du paysage, elle donne à voir au promeneur un panorama exceptionnel et spectaculaire sur la métropole parisienne. Site classé du « château neuf, parterres et terrasse » de Saint-Germain-en-Laye, Yvelines Photographie Kristof Guez
  • Berges vertes des bords de Seine (format jpg - 25.7 ko - 06/10/2015)

    La Seine est une figure majeure du paysage francilien, donnant souvent à voir d’admirables perspectives. L’urbanisation de ses rives ne s’oppose pas à la mise en valeur à nouveau promue de ses qualités naturelles. Au droit d’Evry à quelques centaines de mètres de la ville nouvelle, ses berges densément arborées offrent aux promeneurs sur plusieurs kilomètres une remarquable séquence de détente.

    Site inscrit des rives de la Seine, Essonne
    Photographie Marie Lukasiewicz

  • Harmonie magistrale entre parc et château (format jpg - 37.8 ko - 06/10/2015)Le château de la Bûcherie à Saint-Cyr-en-Arthies dispose toujours de l’intégralité de son parc redessiné au 19e siècle par Barillet-Deschamps et peu remanié. Le parc et les éléments bâtis composent parfaitement avec le cadre du site vallonné. Cet ensemble francilien est exceptionnel. Site classé du « Château de la Bûcherie et son parc », Val-d’Oise Photographie Pierre Enjelvin
  • Ilot de verdure à Joinville-le-Pont (format jpg - 53 ko - 06/10/2015)L’île Fanac, îlot de verdure sur la Marne, est riche de scènes pittoresques préservées. Ce lieu insolite offre des contrastes paysagers avec la ville voisine et constitue une promenade exceptionnelle accessible à tous. Site classé « Ile Fanac », Joinville-le-Pont, Val-de-Marne Photographie Laurent Cadoux
  • Jour tranquille à Clichy-sous-bois (format jpg - 66.8 ko - 06/10/2015)Le parc de la mairie de Clichy-sous-bois, redessiné à la fin du XVIIIe siècle, est un espace naturel de grande qualité, aire préservée de respiration et de tranquillité au milieu de la trame urbaine. Site inscrit de la mairie et de son parc, Clichy-sous-Bois, Seine-Saint-Denis Photographie Laurent Cadoux
  • La corne du Vexin et ses gracieuses inflexions (format jpg - 26 ko - 06/10/2015)Les paysages de plaine sont caractéristiques de l’Île-de-France où les plaines cultivées historiques sont majoritaires. Leur planéité n’est qu’apparente et fréquemment dénoncée par les inflexions complexes et harmoniques du sol. Site inscrit de la Corne Nord-Est du Vexin Français, Val-d’Oise Photographie Pierre Enjelvin
  • La forêt de Fontainebleau est le site touristique le plus visité d’Île-de-France (format jpg - 61.4 ko - 06/10/2015)Elle a été aussi le lieu de la première prise de conscience de l’enjeu esthétique d’une forêt, sous l’influence militante des peintres de Barbizon qui convainquirent Napoléon III d’y créer la première « réserve artistique » (avant même la création du Parc national de Yellowstone aux États-Unis). Site classé de la « Forêt domaniale de Fontainebleau », Seine-et-Marne Photographie Marie Lukasiewicz
  • La moissonneuse de Versailles (format jpg - 36.7 ko - 06/10/2015)Le site classé de la plaine de Versailles a pour vocation de conserver l’activité agricole de la plaine qui se déploie en prolongeant la perspective du château de Versailles et de maîtriser la pression urbaine qui l’entoure. Site classé de la plaine de Versailles, Yvelines Photographie Kristof Guez
  • La nature reconquiert ses droits (format jpg - 48.4 ko - 06/10/2015)Une nouvelle sensibilité aux paysages se met en place avec le regard porté sur une nature qui reconquiert ses droits. Nature sauvage, friches et notre intérêt nouveau pour les simples ou les plantes adventices recomposent de multiples paysages. Site classé de l’ancien parc du château de Lormoy et du lieu-dit Enclos du Couvent, Essonne Photographie Marie Lukasiewicz
  • Le Nôtre revisité (format jpg - 33 ko - 06/10/2015)Le parc de l’ancien château de Marly-le-Roy est une promenade très fréquentée du public. D’anciens bassins en ruine ont été convertis en zones humides naturelles propices à la biodiversité, actualisant l’ordonnancement du lieu dû à Le Nôtre. Site classé du Petit parc de Marly-le-Roi, Yvelines Photographie Kristof Guez
  • « Le paysage c’est l’endroit où le ciel et la terre se touchent » (format jpg - 20.4 ko - 06/10/2015)« … l’horizon, que je voyais jusque-là comme le simple profil de la terre sur le ciel, vibre … », « Le paysage est le lieu du relationnel où toutes les localités ne sont compréhensibles que par référence à un ensemble qui s’intègre, à son tour, en un ensemble plus vaste. Et ce qui fait qu’il n’y a pas confusion ou éparpillement des données sensibles, c’est sans doute le fait que les choses qui le composent ne s’ignorent pas et qu’elles sont liées par un même pacte. », in Le paysage c’est l’endroit où le ciel et la terre se touchent, Michel Corajoud, 1981. Site classé de la vallée de l’Orvanne, Seine-et-Marne (photographié sur la commune de Villecerf) Photographie Marie Lukasiewicz
  • Le pont oublié des Templiers (format jpg - 58.9 ko - 06/10/2015)Le site du pont des Templiers (13e siècle) et de ses abords, malgré sa petite taille, révèle au promeneur une ambiance dépaysante dans un environnement préservé. C’est sans doute le plus vieux pont d’Ile-de-France. Site classé « Pont des Templiers et ses abords », Longjumeau, Essonne Photographie Marie Lukasiewicz
  • Les amoureux de Surville (format jpg - 27.2 ko - 06/10/2015)La Butte de Surville domine la ville de Montereau-Fault-Yonne et le confluent de la Seine avec l’Yonne. Son panorama permet d’embrasser, sur la ville et le plateau du Gâtinais, un paysage d’une rare ampleur en Île-de-France. Site inscrit de la butte et parc de Surville, Montereau-Fault-Yonne, Seine-et-Marne Photographie Marie Lukasiewicz
  • Les anciens murs à pêches de Montreuil (format jpg - 54.3 ko - 06/10/2015)La culture de la pêche initiée sous le règne de Louis XIV a connu un essor remarquable jusqu’au début du XIXe siècle. Les murs à pêches permettaient, en exploitant le rayonnement réfléchi par les murs enduits de plâtre, de produire sous le climat parisien, des pêches réputées. L’ensemble constitue un patrimoine agricole unique dans l’agglomération parisienne. Site classé « Ensemble formé par quatre secteurs du quartier Saint-Antoine comportant des murs à pêches », Montreuil, Seine-Saint-Denis Photographie Laurent Cadoux
  • Les pylônes aux champs (format jpg - 39.4 ko - 06/10/2015)La proximité avec l’agglomération parisienne laisse apparaître quasi systématiquement dans les paysages des équipements urbains puissamment dimensionnés. Scène champêtre contemporaine aux environs de Nesles-la-Vallée (Val d’Oise). Site inscrit de la corne Nord-Est du Vexin Français, Val-d’Oise Photographie Pierre Enjelvin
  • Mirage exotique à Créteil (format jpg - 64 ko - 06/10/2015)Le long du bras de la Marne dénommé « Bras du Chapitre », un sentier discret fait découvrir au promeneur privilégié des micropaysages secrets. Au milieu de la ville, ce site par ailleurs modeste, offre une parenthèse d’évasion et de quiétude. Site inscrit du « Bras du Chapitre et ses abords », Créteil, Val-de-Marne Photographie Laurent Cadoux
  • Partie de pêche (format jpg - 34.9 ko - 06/10/2015)Les pêcheurs de la base de plein-air de Moisson-Mousseaux tirent profit du lac formé par d’anciennes gravières. La Seine et ses abords sont des lieux forts de retrouvailles avec la nature. Site inscrit des Boucles de la Seine de Moisson à Guernes, Yvelines Photographie Pierre Enjelvin
  • Printemps sous le cerisier, à Saint-Cloud (format jpg - 69.5 ko - 06/10/2015)Le parc de Saint-Cloud est un des grands espaces de verdure de la métropole francilienne. Le domaine national de Saint-Cloud bénéficie du label « Jardin remarquable » et est également classé au titre des monuments historiques. Site classé « Ensemble du bois de Saint-Cloud et du parc de Villeneuve-l’Étang », Hauts-de-Seine Photographie Laurent Cadoux
  • Promenade au Père-Lachaise (format jpg - 58.1 ko - 06/10/2015)Le calcaire du bassin de Paris a servi à la construction de la majorité des tombeaux, donnant une unité à ce lieu adopté par de nombreux promeneurs. Les arbres, qui se sont librement développés, participent de l’ambiance romantique du lacis des allées. Site classé de la « Partie romantique du Cimetière du Père-Lachaise », Paris Photographie Laurent Cadoux
  • Saisissante simplicité de la butte de Doue (format jpg - 30.1 ko - 06/10/2015)La butte de Doue, haut lieu historique, est un micropaysage que domine l’église Saint-Martin et le boqueteau sommital. Le vaste panorama qu’on découvre à son sommet révèle la Brie des Etangs, plateau anciennement couvert de nombreuses mares. Site inscrit de la butte de Doue, Seine-et-Marne Photographie Marie Lukasiewicz
  • Sculpture vivante (format jpg - 65.3 ko - 06/10/2015)Le Parc Floral du bois de Vincennes se découvre au détour de ses allées et multiples sinuosités. Il accueille de nombreuses sculptures monumentales comme La Fontaine monumentale (1969) de François Stahly, plébiscitée par les enfants. Site classé du « Bois de Vincennes », Paris Photographie Laurent Cadoux
  • Sieste estivale sur la promenade de l’avenue de Breteuil (format jpg - 47.6 ko - 06/10/2015)L’avenue de Breteuil élargie en promenade en 1898 par Jean-Claude-Nicolas Forestier prolonge le système des voiries plantées voulues par Haussmann et représente une des rares applications en France, de l’idée du parkway défendue par l’américain Frederick Law Olmsted. De grands axes plantés, conçus originellement comme lieux de promenade, structurent le paysage urbain de Paris. L’avenue de Breteuil, partie du site classé des « Voies de Paris situées dans le 7e arrondissement Photographie Laurent Cadoux
  • Tableau impressionniste de la Vallée de la Rémarde (format jpg - 37.9 ko - 06/10/2015)L’Île-de-France est le berceau de l’Impressionnisme, mouvement pictural déterminant et initiateur de la peinture moderne. L’impressionnisme a largement tiré son inspiration de ses paysages délicats. Site inscrit de la vallée de la Rémarde, Yvelines et Essonne Photographie Marie Lukasiewicz
  • Une ambiance à dimension humaine (format jpg - 52.9 ko - 06/10/2015)La cité-jardin de Stains est le vivant témoignage de la politique du logement social des années 1920. Réalisé sous l’impulsion combative d’Henri Sellier, cet ensemble de logements collectifs et de pavillons à l’architecture particulièrement soignée est complété par des espaces verts publics et privés ainsi que des équipements collectifs et des commerces. L’ensemble historique est toujours en place, ayant fait l’objet d’une réhabilitation exemplaire et attire de nombreux visiteurs pour un nouveau tourisme urbain. Site inscrit de la cité-jardin et groupe scolaire du Globe de Stains, Seine-Saint-Denis Photographie Laurent Cadoux
  • Ville jardin (format jpg - 51.8 ko - 06/10/2015)La cité-jardin de Suresnes a été édifiée à l’initiative de son maire Henri Sellier entre 1921 et 1939. Les cités-jardins, dont l’exemple vient d’Angleterre, avaient l’ambition d’apporter tous les éléments de confort et de services pour offrir une vie saine à la classe laborieuse. L’ensemble a été réhabilité courant des années 1990. Site inscrit de la cité-jardin à Suresnes, Hauts-de-Seine Photographie Laurent Cadoux