Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

L’avenir des rives de Seine en Essonne discuté sur le terrain

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 octobre 2021

Les paysages des rives de la Seine en Essonne, de Vigneux à Morsang-sur-Seine et d’Athis-Mons au Coudray-Montceaux, sont remarquables.
A ce titre, 3 460 ha sont protégés dans le cadre du "site inscrit des rives de Seine" . Pour autant, une telle protection n’empêche pas les sites de changer, voir de se détériorer. Pour voir quel est l’état actuel du site inscrit, la DRIEAT a lancé en 2018 une étude-bilan sur l’avenir de ce site, associant notamment le conseil départemental, les communautés d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine et Grand Paris Sud, l’établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre, le CAUE et les services de l’État (UDAP, DDT, DRIEAT).
Cette étude terminée, elle a été présentée aux élus, le 30 juin dernier, lors d’une réunion co-organisée par le CAUE91 et la DRIEAT. Les interventions et les échanges ont été animés et fructueux. Un livret de synthèse rassemble les réflexions communes et orientations collectives qui ont été élaborées lors de cet événement : http://www-maj.driee-if.e2.rie.gouv...

Trois arpentages sur le terrain

Désormais, les échanges se poursuivent lors d’ateliers de terrain avec arpentage, co-conduits par la DRIEAT et le CAUE, avec les élus, les services urbanisme des communes, les établissements publics territoriaux ou communautés de commune, le conseil départemental de l’Essonne, la Région (service Biodiversité), l’agence des espaces verts, la direction départementale des territoires et les architectes des bâtiments de France. Ils se tiennent sur trois grands secteurs géographiques :

  • Jeudi 14 octobre - secteur NORD : communes d’Athis-Mons, de Draveil et de Vigneux-sur-Seine
  • Mardi 19 octobre - secteur CENTRE : communes d’Etiolles, de Ris-Orangis et d’Evry-Courcouronnes
  • Vendredi 5 novembre - secteur SUD : communes de Corbeil-Essonnes, Saint-Germain-lès-Corbeil, Saintry-sur-Seine, Saint-Pierre-du-Perray, Morsang-sur-Seine, Le Coudray-Montceaux

Ces ateliers visent à déterminer collectivement les éléments paysagers et patrimoniaux à valoriser, les transformations à limiter et les idées d’action à mettre en œuvre. Les échanges s’appuieront sur le jeu de carte des outils d’aménagement et de gestion du territoire préparé par le CAUE visant à répondre à la question suivante : "Quel outil pour quel projet ?". Ces ateliers se traduiront ensuite par une fiche par secteur synthétisant les pistes d’action et les outils à mettre en œuvre pour les réaliser.

Les berges de Seine : des chasseurs cueilleurs aux friches industrielles

Les berges de la Seine en Essonne sont fréquentées par l’Homme de longue date, chaque époque laissant sa trace sur le paysage, depuis les Magdaléniens d’Etiolles et des Tarterêts, derniers chasseurs-cueilleurs de l’Ile-de-France, jusqu’au renouvellement urbain des grands ensembles et au réinvestissement des friches industrielles au 21ème siècle.
Les paysages des rives essonniennes de la Seine, de Vigneux à Morsang-sur-Seine et d’Athis-Mons au Coudray-Montceaux, bénéficient d’une protection au titre du code de l’environnement depuis 1976, sous la forme du "site inscrit des rives de Seine" sur 3 460 hectares.


Télécharger :