Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques et nuisances

Inondations : Montesson (Yvelines) inaugure une nouvelle digue

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 novembre 2021

Le prolongement de la digue de Sartrouville, sur la commune de Montesson ( Yvelines) , vient d’être inauguré.

Cette nouvelle digue de 716 mètres prolonge la digue existante de Sartrouville, qui elle mesure 2,5 km. Avec cette nouvelle construction, le quartier du lotissement de la Borde est désormais protégé des crues moyennes de la Seine : ce sont les crues qui ont une chance sur 30 de survenir chaque année, alors que le quartier, avant la construction de cette digue, était exposé aux crues beaucoup plus courantes, qui peuvent survenir tous les deux ans.

Débutés en janvier 2019, les travaux se sont achevés cet automne, après avoir subi divers aléas : de la crise sanitaire aux crues de mars 2020 et janvier 2021.

Création d’une zone humide

Outre la protection des personnes permises par cette réalisation, des travaux de compensation ont également été menés pour créer une zone humide, alimentée par la Seine et les remontées de nappes. Cette zone fait l’objet d’une valorisation paysagère et deviendra un espace de promenade. Elle représente un coût de 3,6 millions d’euros sur les 13,2 millions du coût global initial du projet.
Le service de contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques de la DRIEAT a réalisé des inspections lors de l’avancement des travaux.

Les financements de la digue

La construction de cette digue représente un investissement prévisionnel de 13,2 millions d’euros. Sur la base du plan de financement, l’Etat, via le Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs du ministère de la transition écologique et la Dotation du Soutien à l’Investissement Local du le ministère de l’intérieur, aide a financé respectivement 3,5 et 1,1 millions d’euros, l’Agence de l’eau 2,6 M€, la Région 0,8 M€, le Département 2,5 M€ et le Syndicat Mixte Seine et Oise (2 M€) et les fonds européens 0,7 million €.