Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

Inondation : une charte pour construire des quartiers résilients

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 mars 2018 (modifié le 12 mars 2018)

Le préfet de la Région Ile-de-France et le préfet de Paris, préfet de police de Paris ont signé le 5 mars 2018, une Charte des quartiers résilients (format pdf - 171.8 ko - 12/03/2018) avec les principaux opérateurs opérateurs franciliens de l’aménagement urbain ainsi que des collectivités du cœur d’agglomération (Métropole du Grand Paris, Ville de Paris, Conseil départemental 92).

La signature de cette charte est l’un des éléments de la stratégie locale de gestion du risque inondation approuvée par 160 communes en décembre 2016.

Une charte pour construire avec le risque d’inondation

Cette charte d’engagement volontaire incite tous les acteurs à concevoir des quartiers et des villes dans lesquels on anticipe le risque inondation, afin de réduire la vulnérabilité et faciliter au maximum le retour à la normale.
Cette charte permet de se poser les bonnes questions dés la conception du projet, de regarder par exemple comment on pourra ou pas évacuer les habitants ou encore de prévoir des réseaux de telle façon, qu’au moment de la crue, les habitants puissent continue à vivre chez eux ou être évacués facilement.


C’est un premier pas vers une métropole résiliente.
Celle-ci vient compléter les prescriptions règlementaires des Plans de prévention du risque inondation (PPRI) qui s’imposent déjà aux constructions en zone inondable.

Les cartes de vulnérabilité des grandes infrastructures sont finalisées

Les opérateurs de réseau ont par ailleurs présenté l’avancement de leurs travaux pour réduire leur vulnérabilité à une inondation et ainsi limiter les impacts indirects de la crue (coupure d’électricité, du réseau d’assainissement…). Les grandes infrastructures, comme les télécommunications, la distribution d’électricité, d’eau potable, ou encore l’assainissement, ont ainsi finalisé leurs cartes de vulnérabilité.
Ces travaux seront à présent déclinés opérationnellement pour les services de la préfecture de police et conduiront à des échanges avec les collectivités concédantes, afin que des travaux de réduction de la vulnérabilité soient mis en œuvre.

Cette réunion, fut l’occasion pour le préfet de région, en lien étroit avec le préfet de Police, de mobiliser les différents acteurs et partenaires de projets pour optimiser les calendriers des réalisations. Le préfet de région a réaffirmé la volonté de l’État de concrétiser dans les délais les plus resserrés l’aboutissement des projets structurants qui vont permettre de réduire les conséquences liées aux inondations.

A savoir
En Ile-de-France, on estime que 800 000 personnes vivent dans une zone qui serait impactée par une crue moyenne.