Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  reduire txt
Eau et milieux aquatiques

Contenu

 

Gestion préventive et gestion de crise

Le bassin Seine Normandie n’est pas sujet à des déficits réguliers et importants de la ressource en eau. Il a, par ailleurs, fait l’objet d’aménagements conduisant à une capacité de stockage de 800 millions de m3 (assurée par l’EPTB Seine Grands Lacs) pour garantir un certain nombre d’usages majeurs à l’étiage, en particulier la production d’eau potable et le fonctionnement des usines de production électrique. Ces mêmes aménagement protègent partiellement PARIS contre le risque inondation.

Les nappes souterraines du bassin, en stockant naturellement l’eau en période hivernale et en la restituant en période d’étiage (période durant laquelle le niveau de l’eau est au plus bas), assurent quant à elles une capacité régulatrice de plusieurs milliards de m3.
La gestion de ces ressources est globalement satisfaisante. Cependant, certaines nappes d’eau souterraines ou certains cours d’eau du bassin connaissent des tensions quantitatives récurrentes en étiage liées aux activités humaines (irrigation, prélèvements pour l’eau potable, l’industrie,...). D’une manière générale, la concertation locale permet de gérer ces conflits d’usage.

Concernant la gestion quantitative, il faut distinguer :

  • la gestion préventive qui s’applique sur les nappes et cours d’eau qui présentent des déficits ou pressions chroniques,
  • la gestion de crise.

Dans le premier cas, il s’agit de gérer la ressource en eau de façon continue dans le temps de manière à prévenir la surexploitation. Dans le second cas, il s’agit de mettre en place un dispositif de restrictions progressives d’usages pour gérer les situations exceptionnelles de sécheresse.

Pour en savoir plus sur ce sujet : consultez le site du Ministère

 
 
 
 

Pied de page

Site mis à jour le 30 septembre
Plan du siteMentions légalesCrédits photosContactez-nous  | AuthentificationFlux RSS