Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

Gestion de la sécheresse sur Paris proche couronne

 
 

Sécheresse : Franchissement du seuil de vigilance sur Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne ET passage au seuil de crise sur le Réveillon

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 juillet 2019 (modifié le 19 septembre 2019)

AP n°2863 du 16-09-2019 seuil de crise (format pdf - 2.3 Mo - 19/09/2019)

Arrêté préfectoral limitant les usages de l’eau dans le sud-est du Val-de-Marne : tous concernés !

L’arrêté inter-préfectoral du 15 mai 2017 a pour objectif de protéger la ressource en eau sur les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.
En cas de baisse des niveaux d’eau, cet arrêté définit 4 seuils (vigilance, alerte, alerte renforcée, crise) afin de mettre en place des mesures de limitation appropriées des usages de l’eau.
Pour le Val-de-Marne, une forte baisse des débits du Réveillon est observée depuis juin couplé avec une pluviométrie absente. Le seuil d’alerte a été franchi le 8 juillet 2019 et a conduit à la prise de l’arrêté n° 2019/2206 du 12 juillet 2019 actant le franchissement du seuil d’alerte du Réveillon.
Le 14 juillet 2019, le seuil d’alerte renforcée a été franchi et a fait l’objet de l’arrêté préfectoral n°2019/2250 du 18 juillet 2019.

Le 8 septembre 2019, le seuil de crise a été franchi et au regard des prévisions météorologiques des quinze prochains jours, il n’est pas prévu d’amélioration.
Ainsi, des mesures de limitation ou des usages de l’eau et des activités le long du Réveillon sont nécessaires pour préserver ce cours d’eau et les eaux souterraines avec lesquelles il communique.
Ces mesures visent des activités ayant une incidence directe sur le cours d’eau (exemple : travaux ou vidange de plans d’eau dans le Réveillon). D’autres activités sont également interdites, limitées, ou autorisées à certains horaires seulement, pour des raisons de solidarité entre les différents usagers de l’eau :
remplissage des piscines privées, lavage des véhicules, lavage des trottoirs, manœuvre de bornes d’incendie, arrosage des espaces verts publics ou privés et des terrains de sport, arrosage des jardins potagers, alimentation des fontaines publiques, brumisateurs et dispositifs de rafraîchissement urbain, remplissage des plans d’eau, arrosage des golfs.

Ces mesures provisoires de limitation des usages de l’eau actées par l’arrêté du préfet du Val-de-Marne n°2019/2863 du 16 septembre 2019 concernent pour le moment 16 communes du département : Boissy-St-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Le Plessis-Trevise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges.
Sur ces communes, chacun est par ailleurs encouragé à réduire volontairement ses consommations en eau non indispensables à ses activités.
AP n°2863 du 16-09-2019 seuil de crise (format pdf - 2.3 Mo - 19/09/2019)

Les stations hydrométriques présentes sur le réseau hydrographique mesurent les débits des cours d’eau et permettent de déclencher lorsque cela est nécessaire un seuil de vigilance, d’alerte, d’alerte renforcée ou de crise pour les départements de Paris et de sa petite couronne.
C’est ainsi que depuis le 22 juillet 2019 :

  • la Seine à Alforville (94) est passée sous les 64 m3/s (seuil de vigilance),
  • le Loing à Episy (77) a atteint les 3,60 m3/s, (seuil d’alerte),
  • la Vanne à Pont-sur-Vanne (89) a atteint les 2,40 m3/s (seuil d’alerte renforcée).

L’ AIP PPC n°2019/DRIEE/SPE/078 du 25 juillet 2019 (format pdf - 1.1 Mo - 25/07/2019)

acte le franchissement du seuil de vigilance sur Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne et instaure des mesures provisoires de sensibilisation aux usages de l’eau et de surveillance sur la Marne, la Seine et leurs nappes d’accompagnement. La production d’eau potable des Parisiens provenant en partie de sources hors Paris proche couronne, cela explique que des suivis sont faits dans les départements amont (77, 89).

Toutes les communes des 4 départements sont concernées pour l’usage raisonné de l’eau.
Par ailleurs le débit du Réveillon est passé le 15 juillet 2019 à 0,015m3/s correspondant au seuil d’alerte renforcé.

L’ AP n° 2019 2250 du 18 juillet 2019 (format pdf - 976.1 ko - 19/07/2019)

instaure des mesures provisoires renforcées de limitation des usages de l’eau.

Ces épisodes sont dus aux effets cumulés de l’évaporation de la canicule et des prévisions météorologiques depuis plus de deux semaines qui présentent peu voire pas de précipitations pluviométriques sur la région Île-de-France et dans le Sud-Est du Val-de-Marne.

Toutefois les communes concernées par l’application de l’arrêté d’alerte renforcée sont uniquement  : Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Le Plessis-Trévise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges.

Pour plus d’informations : retrouvez sur le site PROPLUVIA, le suivi des arrêtés préfectoraux : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

Comment sont définies les mesures de limitation des usages de l’eau ?
L’arrêté inter-préfectoral appelé arrêté cadre révisant les mesures de limitation des usages de l’eau en période de sécheresse a été pris pour les quatre départements de Paris proche couronne (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) le 15 mai 2017.
AIP Sécheresse du 15 mai 2017 (format pdf - 1.4 Mo - 23/05/2017)