Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Nature et paysage
 

Géologie de l’Île-de-France

 
 

Géologie de l’Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 juillet 2016 (modifié le 18 janvier 2018)

L’Ile-de-France se situe au cœur du plus vaste bassin sédimentaire de France, le Bassin Parisien dans lequel plus de 3000 m de sédiments se sont déposés sur une durée de 250 millions d’années.
Son socle s’est formé au Paléozoïque par érosion de grands massifs montagneux (chaîne hercyninenne) puis durant l’ère Mésozoïque une alternance de transgressions et de régressions marines (incursions et à l’inverse retraits durables de la mer) ont déposé d’épaisses couches de sédiments au cours de l’enfoncement des terrains (subsidence).
C’est à la fin de cette ère, au Crétacé supérieur, que se sont constitués d’importants dépôts de craie qui sont aujourd’hui les témoins les plus anciens de la géologie francilienne visibles à l’affleurement (coteaux crayeux de la Roche-Guyon par exemple).

Ainsi, la géologie qui nous est accessible à la surface s’est formée durant l’ère Cénozoïque, au Paléogène, qui débute il y a 66 millions d’années après la disparition des dinosaures au Crétacé supérieur. Selon les termes de Charles Pomérol [1], pour le géologue, l’Ile-de-France est, au centre du bassin de Paris, le pays où affleurent les terrains tertiaires. Ceux-ci se sont formés sous un climat tropical favorisant, dans un contexte de golfe, une riche biodiversité marine avant que les périodes froides débutées il y a 2,5 millions d’années ne contribuent à façonner les paysages actuels sous l’action d’une forte érosion (dégel).

A l’heure actuelle, le patrimoine géologique francilien est préservé au travers de trois réserves naturelles franciliennes :
- réserve naturelle nationale des sites géologiques de l’Essonne (27 hectares),
- réserve naturelle régionale du site géologique de Limay (60,84 hectares),
- réserve naturelle régionale du site géologique de Vigny-Longuesse (21,87 hectares).

Moule interne de mollusque gastéropode, Stampien - © RN sites géologiques de l’Essonne

[1Charles Pomerol (1920-2008), géologue français auteur prolifique de plus de 300 ouvrages et de cartes au 1/50 000ème du bassin parisien