Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

Exercice EU SEQUANA 2016

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 février 2016 (modifié le 27 janvier 2017)

Du 7 au 18 mars, le secrétariat général de la zone de défense et de sécurité (SGZDS) de Paris organise un exercice simulant la survenance d’une crue majeure en Île-de-France (hauteur à Paris comparable à celle atteinte en 1910).

Les objectifs de l’exercice sont de :

  • tester la coordination des acteurs de la gestion de crise, la chaîne de commandement et certains plans,
  • déployer des moyens sur le terrain grâce à la collaboration de forces de sécurité civile de pays européens (Italie, Espagne, Belgique et République tchèque).

L’exercice est mis en place au profit des institutions publiques et des d’opérateurs privés, notamment les grands gestionnaires de réseau de l’agglomération parisienne.
Il sera constitué d’exercices sur table pendant la phase de montée des eaux du 7 au 12 mars, et la phase de décrue du 15 au 18 mars, et d’exercices de terrain pendant le week end du 12-13 mars.

La contribution de la DRIEE à l’élaboration de l’exercice

A la demande du SGZDS, le service de prévision des crues Seine moyenne – Yonne – Loing (SPC SMYL) de la DRIEE a élaboré plusieurs documents :

  • le scénario hydrologique sur l’ensemble de la région Île-de-France et donc les chroniques de hauteur pour l’ensemble des stations de référence du SPC,
  • des bulletins de prévisions comparables à ceux qui seraient produits en situation réelle, mais en limitant la fréquence à deux bulletins par jour ; un site internet miroir de Vigicrues sera mis à disposition des joueurs pendant la quinzaine,
  • des cartes qui simuleront jour par jour les zones inondées et qui ne seront livrées aux joueurs qu’au fur et à mesure du déroulement de l’exercice.

La DRIEE, joueur de Sequana

La majorité des services et unités territoriales de la DRIEE sera mobilisée et répondra aux sollicitations extérieures.
Compte tenu de la localisation en zone inondable du siège de la DRIEE, la cellule de crise de la DRIEE jouera un desserrement sur un site de repli.
Le SPC jouera également le fonctionnement de la chaîne de supervision et la publication réelle du bulletin de vigilance depuis son site de repli de Bry sur Marne.

Liens utiles