Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau et milieux aquatiques

Enveloppes d’alerte zones humides en Ile-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 février 2019 (modifié le 29 mars 2019)
Enveloppes d'alerte Zones humidses de 2010  (nouvelle fenetre)
Enveloppes d’alerte Zones humidses de 2010

Pour faciliter la préservation des zones humides et leur intégration dans les politiques de l’eau, de la biodiversité et de l’aménagement du territoire à l’échelle de l’Ile-de-France, la DRIEE propose une cartographie des enveloppes d’alerte zones humides.

Un travail initial a été lancé en 2009, avec une étude visant à consolider la connaissance des secteurs humides et potentiellement humides de la région. Cette étude avait abouti à une cartographie de synthèse qui partitionnait la région en plusieurs classes selon la probabilité de présence d’une zone humide et la méthode utilisée pour la délimitation.

Un ensemble de données provenant de plusieurs sources ont ainsi été croisées, hiérarchisées et agrégées pour former la cartographie des enveloppes d’alerte humides.

Ces informations ont vocation à être utilisées largement par tous les acteurs franciliens, afin d’identifier sur le terrain les zones humides et d’assurer leur protection. Vous avez accès à la carte dynamique des enveloppes d’alerte en cliquant sur l’image ci-dessus ou au lien suivant : http://carto.geo-ide.application.developpement-durable.gouv.fr/73/Zones_humides.map

Le rapport méthodologique est téléchargeable en bas de page.

Classe 2010 Type d’information Surface (km2) % de l’Ile-de-France
Classe 1 Zones humides de façon certaine et dont la délimitation a été réalisée par des diagnostics de terrain selon les critères et la méthodologie décrits dans l’arrêté du 24 juin 2008 modifié 1 0,01 %
Classe 2 Zones dont le caractère humide ne présente pas de doute mais dont la méthode de délimitation diffère de celle de l’arrêté :
- zones identifiées selon les critères de l’arrêté mais dont les limites n’ont pas été calées par des diagnostics de terrain (photo-interprétation)
- zones identifiées par des diagnostics terrain mais à l’aide de critères ou d’une méthodologie qui diffère de celle de l’arrêté
227 1,9 %
Classe 3 Zones pour lesquelles les informations existantes laissent présager une forte probabilité de présence d’une zone humide, qui reste à vérifier et dont les limites sont à préciser. 2 439 20,1 %
Classe 4 Zones présentant un manque d’information ou pour lesquelles les informations existantes indiquent une faible probabilité de zone humide. 9 280 76,5 %
Classe 5 Zones en eau, ne sont pas considérées comme des zones humides 182 1,5%

Télécharger :