Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
A la Une

DRIEE 77 : 27 inspections surprise dans des installations classées pour l’environnement

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 avril 2019

Le 16 avril 2019, dés 8h30, une opération « coup de poing » a été conduite pour contrôler des installations classées pour la protection de l’environnement installées sur la zone de Mitry-Mory et Compans (Seine et Marne).

Les 17 inspecteurs de l’environnement de la DRIEE accompagnés des forces de l’ordre ont vérifié que les activités impactant l’environnement étaient bien en règle et que les Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) imposés dans cette zone industrielle, la plus importante de Seine-et-Marne, étaient correctement mis en oeuvre.

Deux exercices de gestion crise

Ils ont par exemple demandé le déclenchement de deux exercices de crise (déclenchement de plan d’opération interne) sur des sites SEVESO.

27 inspections inopinées ont été menées sur les différents sites (Seveso Seuil haut et Seuil bas, entrepôts, installations de transit de déchets et de matériaux, installations de préparation alimentaire, installation de stockage de produits chimiques). Comme l’impose le PPRT de la zone, les stationnements anarchiques et illégaux ont également été recherchés.

Cette opération a permis de constater :

  • 3 sites industriels en situation irrégulière,
  • 5 sites industriels avec des écarts notables à la réglementation sur les installations classées et sur les produits chimiques,
  • 112 stationnements illégaux.

112 contraventions ont été dressées, deux procès verbaux de délit et un procès verbal de contravention seront transmis au Parquet de Meaux. En termes de suite, 8 arrêtés préfectoraux de mise en demeure à l’encontre d’exploitants d’installations classées seront pris par la Préfète.

Sous la supervision du Sous-préfet de Meaux, cette opération a mobilisé 17 inspecteurs de l’environnement de la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) et 8 policiers.