Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau et milieux aquatiques
 

Données relatives aux masses d’eau

La directive cadre sur l’eau impose aux Etats membres de définir un découpage de leurs milieux aquatiques en unités homogènes du point de vue du fonctionnement écologique et des pressions dues aux activités humaines. L’unité élémentaire qui résulte de ce découpage est appelée masse d’eau.
La directive cadre sur l’eau définit cinq catégories de masses d’eau :
- les eaux de surface continentales : rivières et plan d’eau, "partie distincte et significative des eaux de surface telles qu’un lac, un réservoir, une rivière, un fleuve ou un canal, une partie de rivière, de fleuve ou de canal" ;
- les eaux côtières et de transitions (par exemple les estuaires) ;
- les eaux souterraines.

Il s’agit essentiellement d’un découpage de nature technique, qui sert notamment pour la définition des réseaux de surveillance et pour la définition des objectifs d’état. Ainsi, les Etats membres s’engagent sur des objectifs et un calendrier de réalisation masse d’eau par masse d’eau. Les masses d’eau n’ont par contre pas vocation à servir d’unité de gestion, qui se fait à une échelle plus large : les Schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) par exemple sont établis à l’échelle d’un groupe de masses d’eau qu’on nomme "unité hydrographique".

L’objectif de la directive cadre sur l’eau est d’atteindre le bon état sur l’ensemble des eaux territoriales de la communauté européenne d’ici la fin de l’année 2015. Cependant, pour des raisons techniques et économiques, ainsi qu’en raison du temps de réaction des milieux naturels à la modification des activités humaines, cet objectif ne pourra pas être atteint partout dès le premier plan de gestion des eaux qui couvre la période 2009-2015. Dans ce contexte, la directive cadre laisse la possibilité aux état membres de demander des dérogations – argumentées – à l’objectif de bon état en 2015.

En application de la DCE, le SDAGE définit ainsi pour chaque masse d’eau un délai pour atteindre l’objectif de bon état. Les réseaux de surveillance permettent de suivre l’évolution de la qualité de l’eau. L’état initial des masses d’eau a été évalué en 2009 au moment de l’approbation du SDAGE, il sera remis à jour tous les 3 ans.

L’ensemble des données géographiques relatives au référentiel masses d’eaux, à leur état et à leurs objectifs sont disponibles via l’interface cartographique Carmen.

Par ailleurs, les données d’état et d’objectif par grand type de masse d’eaux sont téléchargeables au format Excel à partir de cette page :

 
 

Etat et objectifs des masses d’eau

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 décembre 2016

Données du SDAGE 2016-2021
etat_et_objectifs_des_masses_d’eau_rivieres_2016 (format xlsx - 181.2 ko - 02/12/2016)
etat_et_objectif_des-masses_d’eau_canaux_2016 (format xlsx - 12.2 ko - 02/12/2016)
etat_et_objectfis_des_masses_d’eau_plan_d’eau_2016 (format xlsx - 14.5 ko - 02/12/2016)
etat_et_objectifs_des_masses_d’eau_cotières_et_de_transition_2016 (format xlsx - 12.5 ko - 02/12/2016)
etat_et_objectifs_des_masses_d’eau_souteraines_2016 (format xlsx - 17.2 ko - 02/12/2016)

Données du SDAGE 2010-2015 (archives)