Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
DRIEAT

Consultation du public sur le plan de gestion des poissons migrateurs du bassin Seine-Normandie 2022-2027

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 octobre 2021 (modifié le 8 novembre 2021)

Les poissons migrateurs amphihalins vivent alternativement entre les milieux marins et les eaux douces au cours de leur cycle de vie. Ils font l’objet d’une attention particulière en raison de la richesse écologique, patrimoniale et socio-économique qu’ils représentent. De par leurs exigences écologiques, la présence de ces espèces dans les cours d’eau constitue un bon indicateur de la qualité des milieux aquatiques. Il s’avère que la situation de la plupart de ces espèces est préoccupante, notamment en raison des diverses pressions anthropiques. En France, la Grande alose et l’Anguille européenne sont ainsi en danger critique d’extinction et la Lamproie marine en danger d’extinction.
Afin de définir une stratégie de gestion adaptée et concertée des espèces de poissons migrateurs amphihalins, le code de l’environnement (article R. 436-45) prévoit la réalisation de plans de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI).

Le plan de gestion des poissons migrateurs du bassin Seine-Normandie pour la période 2022-2027 fait l’objet de la présente consultation.
En application de la loi du 27 décembre 2012 relative à la mise en œuvre du principe de participation du public défini à l’article 7 de la Charte de l’environnement, l’article L.120-1 du code de l’environnement prévoit de mettre à disposition du public les projets de décisions autres qu’individuelles des autorités publiques ayant une incidence sur l’environnement.

La consultation est ouverte du lundi 18 octobre au dimanche 7 novembre 2021 inclus.
À la suite de la consultation du public, une synthèse des observations sera établie et publiée sur cette page.

Les documents que vous pouvez consulter :

Le public est invité à participer à cette consultation en présentant ses observations sur : cet espace n’est plus accessible.