Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et évaluation environnementale

Au collège, au lycée : ils prennent leur air en main !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 janvier 2018 (modifié le 19 janvier 2018)

Premier trimestre très satisfaisant. L’opération « Collégiens, lycéens, prenez votre air en main » qui permet aux classes de collèges et de lycées volontaires de travailler sur la qualité de l’air a conclu le premier trimestre 2017 avec un très bon bulletin. Plus d’un millier d’élèves étudient la qualité de l’air en classe, les capteurs d’Airpairf qui mesurent les particules sont en cours de distribution, les professeurs poursuivent les formations et côté élèves, on apprend.

Même dans des classes avec des élèves en difficulté, les jeunes font le lien entre pollution et difficultés respiratoires, la lecture des cartes de concentration des particules dans l’air francilien est devenue une évidence et ils se rendent compte que la voiture participe pour beaucoup à la pollution de l’air.

Au collège Pierre Mendés, Paris 20e, une classe de 4e SEGPA

« Si il y a beaucoup de particules dans l’air, je ne peux pas sortir mon petit frère, il vaut mieux qu’il sorte avec sa Ventoline ! ». Après quelques semaines de travail sur la qualité de l’air, Olivier, élève en classe de 4éme SEGPA, à Paris, a bien compris que la qualité de l’air a une influence sur la santé des habitants. Cette concentration en particules, lui et ses camarades de classe, la mesure tous les jours avec le capteur disponible en classe. Ce capteur, « formidable levier pédagogique », pour leur professeur de maths, a été fourni à la classe par Airparif dans le cadre de l’opération « Collègiens, lycéens, prenez votre air en main » menée par la DRIEE en partenariat avec les 3 académies franciliennes


Avec les chiffres relevés par le capteur, les élèves font des maths. Après un tour en bord de périphérique – le collège est dans le 20éme à Paris-, avec ce fameux capteur, les élèves ont constaté que les teneurs en particules augmentent au bord de la route. Résultat : toutes les « cartes sensibles » dessinées par les élèves sont illustrées de voitures coloriées en noir et dégageant des nuages de fumées tous aussi noires.

Lycée Bolloche à Livry Gargan

Au lycée André-Boulloche, à Livry-Gargan (93), des élèves de seconde, accompagnés de leurs professeur d’histoire-géographie, de Sciences de la vie et de la terre, et d’Education physique et sportive, participent au projet inter-académique « Lycéens, collégiens, prenons notre air en main ! ».
En partenariat avec Airparif et la DRIEE, les élèves travaillent sur la qualité de l’air dans leur commune et sur sa relation avec le changement climatique. Ce projet répond à trois objectifs : comprendre l’origine des modifications de la qualité de l’air et les sources de pollution, mesurer et comprendre les impacts de la qualité de l’air sur l’environnement et sur la santé et souligner les enjeux territoriaux et la manière dont les acteurs du territoire peuvent se saisir de cette question.