Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Nature et paysage
 

Atlas de paysage

Un atlas de paysage permet de recenser et de qualifier les paysages. La Convention européenne du paysage, signée à Florence en 2000, (article 6-C.) invite les pays européens à :

  • identifier ses propres paysages, sur l’ensemble de son territoire ;
  • analyser leurs caractéristiques ainsi que les dynamiques et les pressions qui les modifient ;
  • en suivre les transformations ;
  • qualifier les paysages identifiés en tenant compte des valeurs particulières qui leur sont attribuées par les acteurs et les populations concernés.

La France, pour mettre en œuvre ces principes, incite les régions et départements à mettre en place un inventaire systématique des paysages, au travers d’atlas de paysage. Cette démarche est coordonnée par la DRIEE et les atlas sont réalisés par des bureaux d’études en paysage.

Les points suivants doivent figurer dans les atlas :

  • Identification des unités paysagères ;
  • Identification des représentation culturelles du paysage (peinture, littérature, cartes postales…) ;
  • Évaluation des dynamiques et des enjeux du paysage.

Les atlas listent et cartographient des unités paysagères, portions de territoire offrant une homogénéité du paysage à l’échelle étudiée. Ces unités sont étudiées une par une en détaillant les aspects géomorphologiques, visuels, écologiques, culturels…