Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Energie climat air

5- L’impact du chauffage au bois sur la qualité de l’air

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 juillet 2019 (modifié le 27 août 2019)

Le chauffage au bois émet des polluants dans l’atmosphère

  (nouvelle fenetre)

Faire une flambée dans sa cheminée, c’est sympa … mais pas anodin pour l’air. En effet, le feu de cheminée émet d’importantes quantités de particules fines dans l’atmosphère. Pour limiter cette pollution, il faut si possible se doter d’un appareil performant qui consomme peu de bois et pollue moins, mais aussi brûler du bois sec et entretenir correctement son appareil. Des gestes simples expliqués dans la plaquette d’informations Je brûle malin (format pdf - 694.9 ko - 31/07/2019) éditée par les services de l’Etat et l’ADEME ! Des aides existent pour renouveler son équipement ancien et peu performant.



Les restrictions prévues par la réglementation

Attention ! L’ arrêté inter-préfectoral du 31 janvier 2018 (format pdf - 420.1 ko - 06/02/2018) approuvant la révision du PPA francilien fixe des conditions d’utilisation du chauffage au bois selon les secteurs géographiques et interdit certaines utilisation.

La liste des communes situées au sein de la zone sensible pour la qualité de l’air est annexée en annexe 1 de l’ arrêté inter-préfectoral du 31 janvier 2018 (format pdf - 420.1 ko - 06/02/2018) . La carte ci-dessous présente de manière schématique les communes concernées.

Les aides pour changer son équipement polluant

Le fonds air bois permet aux particuliers de remplacer son équipement de chauffage au bois peu performant par un équipement moins polluant.

Le département de l’Essonne a mis en place un tel fonds sur une partie de son territoire depuis 2017. La prime peut aller jusqu’à 2000 € (aide de la Région Île-de-France et de l’Ademe) pour remplacer un appareil indépendant de chauffage au bois de plus de 15 ans (poêle, insert ou foyer fermé de cheminée) qui sert déjà de chauffage principal. Cette aide est réservée aux Essonniens des 4 territoires "pilotes", c’est-à-dire habitant Val d’Yerres-Val de Seine, Paris Saclay, Coeur d’Essonne agglomération ou Pays de Limours. Les informations sont disponibles sur le site Rénovez malin.

Le Conseil régional travaille sur la mise en place d’un tel fonds pour l’ensemble de la région.